Job market

La merveilleuse multiplication des ministres.

La merveilleuse multiplication des ministres. 1970 1990 Lhoëst Jean

Jadis notre pays était bien gouverné par quinze ministres, aujourd’hui il est mal gouverné par quelques 65 ministres. Un nombre beaucoup, beaucoup trop pour un pays lilliputien comme le nôtre. Et en croire certains, ceci n’est pas encore suffisant !

Pour comparaison, la France ne compte que 18 ministres. Et à ma connaissance, la France n’est quand-même pas plus petit que notre pays, a les mêmes chats à fouetter et connait aussi ses ‘problèmes imaginaires’ (cfr la Bretagne, le Pays Basque)

Dans les années 1950’ notre pays ne comptait en effet que 15 ministres, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils faisaient un bon boulot !

Aujourd’hui on gémit de l’abondance de ministres, qui nuit une bonne, et encore plus une gouvernance excellente ! Bientôt chacun est son propre premier ministre !!!!

Que serait le surcoût de la gestion de notre pays aujourd’hui par rapport à celui des années 1950’ ? Ce ‘cost without a cause’ sera certes un montant énorme!!

Quelle est en effet la valeur ajoutée de quatre ministres de mobilité ? Plus de embouteillages ? Probablement, parce que eux-mêmes sont constamment en route pour se coordonner après qu’ils se soient rejoués de nouveau avec le ‘Zwartepiet’.

Quelle est la valeur ajoutée de trois sociétés de gestion pour le ring de Bruxelles, à peine 72 kms de long ? Est-ce que ceci est de la bonne gouvernance ?

Je pourrais encore le comprendre si c’était ‘quatre pour le prix d’un’. OK, ceci resterait inefficient, mais se serait bon pour l’emploi sans des coûts supplémentaires. Une illusion bien évidemment !

 

Comment est-ce qu’on a pu arriver là ?

Depuis l’ascension de parties nationalistes, la Belgique fait autorité en matière de pratiques médiévaux ‘Divide et impera’, pourtant en porte-à-faux avec de la bonne gouvernance.

Les réformes de l’état successives ont fait une blague extrêmement coûteuse et ridicule de l’administration de notre pays. Une monstruosité folle sans aucune valeur ajoutée. De conciliateurs (ex CECA) on est devenu des lotisseurs, et de la sorte la risée de L’Europe ! Les politiciens utilisent ces réformes comme une usine à gaz qui couche des ministres, cours, excellences, gouvernements, parlements, etc. à volonté.

Quelle merveilleuse multiplication des ministres.

Et quelle gaspillage d’argent publique, que nous, toi et moi doivent financer via nos impôts. Combien de temps resterons nous encore des cruches ?

 

Obligeons le système ‘Four for one’ dans nos entreprises.

Si le système de gestion ‘Four in one’ serait tellement efficace, pourquoi alors est-ce qu’ aucune entreprise performant ne l’utilise plus? Est-ce que vous connaissez beaucoup d’entreprises qui emploient quatre directeurs financiers ?

Chers politiciens, pour augmenter le niveau d’emploi, je suggère que vous obligez toutes les entreprises actives dans tout le pays, de suivre votre exemple. Et donc de se diviser en quatre ou au minimum en quatre comités de direction. Au moins comme cela chaque premier ministre de notre pays aura son propre point de contact !

A court terme ceci serait certainement une bonne chose pour l’emploi ! Mais après, les faiblissements pleuvront sur le pays parce qu’ inefficace et beaucoup trop cher.

 

Et le citoyen dans tout cela… ?

Il peut rire journellement avec des ministres chamailleurs, un excellent remède contre l’ennui ! Le gouvernement Michel 1 était d’ailleurs connu sous le nom de ‘cabinet chamailleur’. Le spectacle politique est devenu une guerre des clans où les bas-ventres prennent le dessus sur les cerveaux ! Pas étonnant si tu mets beaucoup trop de coqs dans un poulailler trop petit !

Il a droit à de la lecture gratuite pour presque un an. Le moniteur Belge est plus que quintuplé depuis les années 1980’. Suppose qu’on a besoin de trois minutes par page, alors on serait occupé pendant plus que 200 jours 24/24 à lire le moniteur !

Il devient fou de trop de règles contradictoires. Allez, prenez l’E40 entre Tienen et Waremme. Un petit bout d’une trentaine de kilomètres, traversant plusieurs fois les frontières régionales. Et donc successivement accélérer/ralentir, éclairage de route allumée/éteinte, etc. Que serait le prix et la valeur ajouté de ces différents règles incompréhensibles ? Un étranger doit se demander si nos autoroutes sont gérées par des soûlauds !

Peut-être qu’il peut être fier en voyant qu’on termine très haut dans le classement de nombre de ministres par kilomètre carré of par 100.000 habitants !

Et nulle part il a une si grande chance de tomber sur un ministre…

Et finalement il peut payer les violons !

Dans un de mes récits prochains, je plaiderai pour une réforme d’état profonde – une simplification – et comment l’aborder.

La bonne gouvernance, c’est quoi? Quatre ministres de l’Environnement sans plan climatique digne de ce nom, ou un seul ministre avec un bon plan climatique ?

 

 

 

Tags : #Chômage #Compromis #Bonne gouvernance #Réforme de l’état #Structure de l’état #Divide et impera #Climat

Activer les parlementaires.

Activer les parlementaires. 1843 953 Lhoëst Jean

Beaucoup de personnes déversent leur mépris sur les chômeurs. Mais est-ce qu’on ne devrait pas plutôt déverser notre mépris sur nos politiciens? On les élit et paye, et ils refusent maintenant depuis des mois – et certains en toute connaissance de cause – de faire leur job !

Et juste ces fainéants ont encore le culot de vouloir activer les chômeurs. Ils feraient mieux d’activer eux-mêmes ! Leur refus de travailler nous coûte et nuit beaucoup plus que les chômeurs.

 

Des chômeurs, pas de pitié, mais des sanctions svp !

Les chômeurs, et certainement ceux d’origine étrangère en voient de toutes les couleurs de nos jours. Trop souvent on les considèrent comme des fainéants qui profitent du système.

Est-ce que le chômeur en question a eu une chance réelle sur le marché du travail ? Est-ce que le critères auxquels il faut répondre ne sont pas trop sévères, en donc pas atteignables pour beaucoup ? Allons donc, toutes ces questions et nuances ne sont pas nécessaires. Sanctionner et rien d’autre (jusqu’au moment qu’ils deviennent eux-mêmes au chômage).

Dernièrement j’ai lu l’histoire d’un docteur Syrien en littérature Française. Il ne trouvait pas d’emploi comme prof en Français en Flandre, soi-disant parce que son Néerlandais n’était pas assez bon. Alors qu’il y a une pénurie de profs en Français. Allez comprendre ! Est-ce qu’il faut sanctionner ce bonhomme pour la petitesse des autres ?

 

Activer les chômeurs.

Oui donc. Un de nos (trop) nombreux gouvernements veut sanctionner des chômeurs qui n’ont pas trouvé de boulot endéans un certain délai. Passé ce délai, leur allocation de chômage sera réduite et ils seraient même obligé de faire du service communautaire ! Activer donc, que resonne mieux que sanctionner.

Je pourrais encore le comprendre si le gouvernement aurait fait tout pour lui trouver un emploi convenable et à une distance raisonnable de son domicile. En effet refuser un tel emploi sans raison convenable, pourrait, pour moi entrainer des sanctions….

 

Activer le parlement.

Nous voilà déjà plus d’un an sans gouvernement et la formation d’un nouveau gouvernement traîne en longueur. Une farce délirante et le parlement ne fait rien d’autre que regarder.

La mauvaise volonté de gouverner est indéniable. Un ou autre politicien nationaliste se vantait déjà avant les élections d’un ton pince-sans-rire : « L’ingouvernance de notre pays n’est pas un problème, tant que cela nous arrange ! » C’est clair, non ?

Grand temps d’activer ce parlement tire-au-cul.

Chers politiciens, sois si sévère pour vous-même que vous êtes pour le citoyens en bas de l’échelle sociale svp. Ceci vous grandissait et améliorait votre crédibilité. En plus, donner soi-même le bon exemple est un moyen très efficace pour réussir de changements peu populaires…

Est-ce que je peux vous demander dès lors d’introduire la législation suivante svp :

  • S’il n’y a pas de gouvernement trois mois après les élections, alors tous les parlementaires perdent leur allocations parlementaire et de dépenses et retombent sur une allocation de chômage.
  • S’il n’y a pas de gouvernement six mois après les élections, alors l’allocation de chômage sera diminuée et tous les parlementaires devront faire du service communautaire.

Chers politiciens, j’espère qu’il y aura une très grande majorité pour introduire cette loi. En somme, il s’agit de la même chose de ce que vous voulez imposer au citoyen !

Et crois moi, les formations de gouvernent serait sensiblement accélérées !

 

Tags :  Chômage         Parlement        Formation de gouvernement              Activer