Budget

Inégalité, une illusion ?

Inégalité, une illusion ? 237 300 Lhoëst Jean

Est-ce que (trop) inégalité est normal? Equitable ?Dangereuse ?

Certains milieux continuent à minimiser l’inégalité et à relativiser les dangers du ‘virace’ malgré la réalité implacable et des chiffres indéniables.

Et pas seulement des dieux autoproclamés comme Trump, mais également certains scientifiques et philosophes moins idiots.

Dernièrement ‘The economist’ mettait ce titre sur son cover “Inequality illusions. Why wealth and income gaps are not what they appear.” Selon le magazine, les chercheurs utilisent des mauvais chiffres…. Une chanson connue. Certains de nos politiciens veulent également résoudre le problème de la pauvreté en réduisant les seuils de pauvreté ! Un os à ronger éprouvé et amer.

Mais, finalement il ne s’agit même pas tellement des chiffres, mais bien de injustice en soi et de ses excès: au plus riche, au moins d’impôts !

Il est vrai que l’homme vit mieux qu’il y 200 ans. Mais les gens se comparent avec ceux qui vivent maintenant et pas avec ceux qui sont déjà enterrés.

Le temps de ‘pour vivre heureux, vivons cachés’ est fini. Tout le monde peut voir maintenant les avantages et privilèges que son voisin ‘next door’ ou ‘far away’ peut se permettre grâce aux milliards hérités ‘tax free’ par exemple ! Et si on le veut ou pas, ceci suscite le ressentiment et un sentiment fort d’injustice, surtout quand on sait qu’il ne paye presque pas d’impôts alors que d’autres doivent entasser l’argent simplement pour joindre les deux bouts.

 

Les excès de l’inégalité.

Voici quelques exemples  des conséquences (symptômes) de l’inégalité en pratique. Posez-vous simplement la question si ceux-ci sont normales ou pas.

La majorité des citoyens, ici et ailleurs, paient trop d’impôts parce que les happy few ne paient pas une contribution équitable. Normal ?

Des économies dans la sécurité sociale et autres services publiques parce que les happy few ne paient pas une contribution équitable. Normal ?

La secrétaire de Warren Buffet paie, selon ses dires,  plus d’impôts que lui-même. Les 400 Américains les plus riches paient moins ‘d’impôts que n’importe autre groupe de contribuables aux Etats Unis. Equitable ?

En cas de crise les entreprises sont les premiers à demander d’aide public, alors qu’ils refusent de payer une contribution fiscale honnête. Socialiser les pertes et privatiser les bénéfices. Pervers ?

On est beaucoup plus sévère pour les chapardeurs que pour les fraudeurs fiscaux. Normal ?

Bill Gates est capable de donner plus d’argent pour un fonds internationale pour combattre le corona qu’un des pays le plus touché, l’Espagne est capable d’amasser. Charité comme indulgence pour l’injustice fiscal. Bien venu dans l’Ancien régime !

La moitié de la population mondiale doit survivre avec moins de 5 euros par jour. Partout, également dans notre pays, la pauvreté est en hausse, alors que la fortune des plus fortunés continue à augmenter de façon exponentielle. Normal ?

Le gouvernement Michel 1 offre des cadeaux fiscaux aux plus riches et aux entreprises au détriment d’un déficit budgétaire colossal. Bonne gouvernance ?

Au plus riche, au plus long l’espérance de vie en bonne santé. Normal ?

Alors que certains s’offrent déjà un voyage dans l’espace, d’autres doivent faire quotidiennement des kilomètres pour une goutte d’eau. Normal ?

Alors que les files d’enfants aux banques alimentaires s’allongent de jour à jour, un petit nombre d’enfants héritent des milliards non imposables. Normal ?

De plus en plus de gens doivent différer leur visite médicale faute de moyens. D’autres s’offrent le luxe de traitements extrêmement couteux pour garder une jeunesse éternel. Normal ?

Certains savent s’offrir des objets d’art de centaines de millions d’euros, d’autres, de plus en plus, ne savent plus joindre les deux bouts. Normal ?

Entretemps les politiciens déconnent sur des chats, fronts, canons, ‘postjes’, etc au lieu de s’occuper des réels problèmes. Normal ?

 

L’histoire de Paul et Bart.

Paul et Bart sont deux bon copains.  Ils ont 25 ans. Tout d’un coup ils perdent leurs parents dans un accident d’avion. Paul hérite 1 million d’euros ; Bart 1 milliard.

Ils décident tous les deux de vivre de leur rentes, 50.000 euros par an. Combien d’années est-ce qu’ils peuvent survivre ainsi ?

Après 20 ans Paul est pauvre comme Job. Bart a une perspective de 20.000 années !! 20 mille années, c’est long, très long. Pour vous donner une idée, il y a 20.000 années qu’on assistait au dernière période glaciaire !!!! Normal ?

 

Inégalité, une issue ou une illusion?

Si vous jugez les quelques constations décrites ci-dessus comme normal, alors je comprends que pour vous l’inégalité est probablement une illusion. Continuez votre  ‘ratrace’ jusqu’ à la mise en bière.

Personnellement je trouve tout ceci pas normal. Scandaleux même.

Ne pas contribuer selon ses moyens est une insulte pour l’éthique et la justice. Le ‘virace’ a un effet déstabilisateur et nuit le bien-être et le bonheur de l’humanité tel que beaucoup de chiffres, faits et études démontrent.

Pourquoi autrement les Nations Unies fêteraient chaque 20 mars la journée internationale du bonheur dans le cadre de leur efforts pour ‘mettre fin à la pauvreté, réduire l’inégalité et mieux protéger l’environnent.’?

Pourquoi autrement serait la Finlande, où l’inégalité est le moindre, proclamé année après année comme le pays le plus heureux du monde ?

Pourquoi autrement est-ce que des centaines de scientifiques, parmi 15 Belges, appelaient en 2018 à ‘faire une distribution plus équitable de la richesse du monde’ ?

L’ abîme entre pauvres et riches ainsi que le paradoxe fiscal (au plus riche, au moins d’impôts) ‘rampent sous la peau’ selon les chercheurs Wilkinson et Pickett.

Le ‘virace’ attise les tensions sociales et érode la confiance des gens dans le ‘système’. En plus, il nuit à la dignité et liberté des gens.

Et finalement, comme déjà démontré à plusieurs reprises, l’inégalité grève un hypothèque sur la croissance durable, quand-même le moteur du ‘marché libre’.

Je pense qu’il est temps reconnaître que la balance penche beaucoup trop vers un capitalisme pur et dur. Et qu’il est temps de changer son fusil d’épaule afin d’arriver à un meilleur équilibre et une société plus équitable.

 

 

Tags: #budget          #Equality      #Free markets         #Gov. Michel1         #Happiness               #Poverty       #Taxes           #Wealth

Le gouvernement Michel 1 a hypothéqué notre avenir !

Le gouvernement Michel 1 a hypothéqué notre avenir ! 1080 608 Lhoëst Jean

Le gouvernement Michel I démarrait en fanfare (‘tout allait changer’) et terminait en mineur.

Malgré des conditions économiques très favorables, il n’a pas tenu ses promesses électorales. Tel que montré dans le schéma ci-dessus, il a sombré dans une gouvernance médiocre et honteuse.

Fin 2018 le gouvernement tomba sans honneurs. Tout d’un coup, de nulle part, elle ne pouvait plus se mettre d’accord sur l’accord de Marrakech. Après des années de négociation, le gouvernement, qui avait pourtant participé à la rédaction de cet accord, ne voulait plus ratifier cet accord ! Alors, est-ce que nos négociateurs s’étaient endormi pendant tant d’années ? Ou est-ce qu’ils n’y avaient rien compris parce que c’était en Anglais ? Enfin, pas un exemple de bonne gouvernance !

Pour moi Marrakech n’était rien d’autre qu’une excuse facile pour une fuite en avant ! Vite diminuer les impôts pour les plus huppés, en après plier les bagages et passer sans-gêne le compte de leur mauvaise gestion au gouvernement suivant ! Un acte versatile et honteux.

 

Un gouvernement ‘Shame on you’.

 

Malgré leur mauvais résultats, le plus étonnant à voir est que les membres de ce gouvernement continuent à se louanger! Heureusement qu’on dit justement ‘qui se loue, s’emboue’!

Ce gouvernement était une caricature de bonne gouvernance et a hypothéqué le futur de notre pays. Malgoverno du premier degré ! Il ne mérite donc certainement pas des louanges, mais un ‘shame on you’ ferme.

Est-ce que suédois réfère aussi à ‘froid’ ? Parce que ce gouvernement a laissé l’homme de la rue dans le froid! Elle regardait à la fraude et l’évasion fiscale avec un bandeau, et à la fraude sociale avec une loupe ! Pas fort malin et injuste. Toute fraude et évasion doit être taclée. Mais mieux vaut se focaliser sur les gros montants, c’est plus malin et cela rapporte beaucoup plus de milliards!

Et des chèque-cadeaux fiscales de milliards sans provision pour les plus huppés au détriment des moins huppés! Avec comme conséquence, un déficit budgétaire colossal et un message ‘débrouille-toi’ pour le gouvernement suivant !!

Et dire que c’était maintenant un gouvernement sans socialistes et avec une majorité écrasante Flamande! A qui la faute maintenant?

Peut-être un peu plus de modestie dans le futur quand on prétend que ‘ce qu’on fait nous-mêmes, on le fait mieux’. Je ne sais pas ce qu’on voulait dire avec ‘ce’, mais ce ne serait donc certainement pas gouverner !

 

Et maintenant ?

Comment solutionner ce déficit budgétaire?

Selon les responsables de ce malgoverno, certainement pas en rectifiant leurs erreurs! Quel cynisme, et quelle logique malsaine et perverse!

Comment alors? J’ose espérer de nouveau pas au détriment des moins huppés par des économies dans la santé publique ou la sécurité sociale! Il est où l’intérêt général dans tout ceci? Ce problème explique d’ailleurs la formation difficile d’un nouveau gouvernement :  La NVA ne veut pas défaire ses cadeaux fiscaux, et le PS ne veut pas que les gens ordinaires doivent payer les pots cassés.

Pourquoi est-ce que les politiciens ne payent pas eux-mêmes leur ‘shit’ ? Par exemple en diminuant le coût de l’administration de notre pays et en supprimant tous les ministres inutiles

Combien de temps est-ce qu’on accepte encore cette mauvaise gouvernance ?

 

Tags : #Gouvernement Michel       #Bonne gouvernance       #Budget      #Formationgouvernement

Le gouvernement Michel I: beaucoup de bluff, peu de résultats.

Le gouvernement Michel I: beaucoup de bluff, peu de résultats. 2048 1315 Lhoëst Jean

La Suédoise prenait le relève en 2014 à son de trompe. Finalement, notre pays avait un gouvernement sans le PS et avec une grande majorité Flamande. Tout allait changer pour le bon : jobs, taxes, budget, …

Alors, du bluff ou du concret?

Regardons aux réalisations de ce gouvernement .

 

Jobs 7/10

Bluff : créer des emplois était le mantra de ce gouvernement.

Résultat : 220.000 emplois créés.

Une croissance moyenne de 1% par an. Moins bien donc que les 1,2% dans le reste de l’Europe !

En plus, est-ce que cette croissance est dû au gouvernement ou aux conditions économiques très favorables ? Qui va le dire ?

 

Moins d’administration publique.   3/10

Bluff : alléger l’administration publique.

Résultat : Au niveau fédéral certains pensionnées n’ont pas été remplacés.

Mais ceci n’est que du ‘window dressing’. En effet, depuis belle lurette chaque service fédéral supprimé est recréé en double, triple, voir même en quadruple dans les régions ! Donc, il y a maintenant beaucoup plus d’administration publique qu’auparavant !!!! (Voir La merveilleuse multiplication des ministres)

Ce serait intéressant d’une fois comparer le coût de notre fonction publique entre les années 1960’ (avant les réformes d’état) et maintenant. Le surcoût sera hallucinant. Et certainement pas plus efficace !! Et quelle est la valeur ajouté au-delà du bavardage idéologique ? Et dire que l’évolution technologique permet le contraire !

 

Par exemple, aujourd’hui il est tout à fait possible de gérer un politique d’allocations familiales différencié par région, par commune ou même par tête du client avec un seul système/service ! Tout entreprise bien gérée travaille ainsi. Pourquoi pas en Belgique ? Ici, on semble retourner à l’âge féodal.

Pour info, dans le rapport annuel 2018 d’ABinbev, un entreprise active dans beaucoup de pays du monde, on peut par exemple lire ceci : ‘Simplifier notre organisation. Depuis le 1er janvier 2019, nous sommes passés de neuf à six régions de gestion. Nous avons apporté ces changements pour nous rapprocher de nos consommateurs, rendre notre entreprise plus agile … «

Et crois moi, elle n’a qu’un gouvernement (comité de direction) avec un nombre de ‘ministres’ restreint pour tout l’entreprise !!!!

 

Baisse d’impôts 2/10

Bluff : diminuer la charge fiscale.

Résultat : Réalisé en partie, mais seulement pour les plus huppés et surtout pas de tout financé !

Le taxshift et la réductions des impôts sur les sociétés ont en effet réduit la charge fiscale. Mais est-ce que c’était dans l’intérêt général ?

Je ne le pense pas. Pour moi, c’est d’ailleurs le plus grand méfait de mal gouvernance que j’ai jamais vu. Plus pervers que l’ancienne histoire maudite du ‘gratis’.

En effet, cette réduction fiscale est un chèque de milliards sans provision ! Ce gouvernement n’avait pas les couilles pour financer ce cadeau par

  • Des revenus nouveaux, tels que des impôts sur les fortunes et/ou
  • Des réductions de certaines dépenses, tel que le coût faramineux de la gouvernance de notre petit pays et/ou
  • Une tentative de finalement récupérer les recettes manquées par la fraude et l’évasion fiscale. Incroyable de voire comment les fraudeurs et autres savent échapper aux impôts en Belgique.

En plus la réduction fiscale est surtout à l’avantage des sociétés qui voyaient leur bénéfices grimper et à l’avantage des plus huppés… au détriment des moins huppés. Ces derniers étaient en plus le dupe d’une hausse du coût de la vie entre autre par une hausse des taxes indirectes ! Et qui devra payer la facture plus tard ?

Cette politique perverse et asociale explique le déficit budgétaire important ainsi que la hausse de la pauvreté et de l’inégalité. And last but not least, elle hypothèque notre futur !

Également au niveau Européen ce gouvernement protégeait les ‘happy few’. Comme un des seuls, notre pays bloquait des résolutions pour une harmonisation fiscale Européen. Pourtant de première nécessité pour finalement agir contre la fraude et l’évasion fiscale.

 

Budget   0/10

Bluff : un budget en équilibre en 2018.

Réalité : un budget en rouge, on fonce vers un déficit de 12 milliards !!!!

Un gouffre plus important que l’héritage du gouvernement Di Rupo ! Et ceci malgré des taux d’intérêts très basses et une conjoncture économique beaucoup plus favorable.

La cause, les chèques fiscaux sans provision (vide supra).

 

Des chiffres rouges partout donc. Et dire que les protagonistes de cette politique désastreuse continuent à prendre des grands airs. Fake news à volonté. Tous des imitateurs-trump sans-gêne? Ridicule !

La politique doit servir l’intérêt général. Ce point de vue combiné aux très mauvais résultats de la Suédoise rendra un bilan général positif très difficile…

A lire la semaine prochaine.

 

Si les singes avaient le talent des perroquets, on pourrait en faire des ministres.

Nicolas de Chamfort (1741/1794) Frans auteur.

 

Tags : #Gouvernement Michel       #Bonne gouvernance       #Budget