Monthly Archives :

avril 2020

Droits de l’homme, de constitution à casse-pied !

Droits de l’homme, de constitution à casse-pied ! 1773 513 Lhoëst Jean

Sur le site web de notre ministère des Affaires Etrangères on peut lire ceci : « Les droits de l’Homme font référence aux libertés et droits fondamentaux accessibles auxquels peut prétendre tout être humain, quel qu’il soit et où qu’il vive. Ces droits essentiels constituent des normes minimales propres à chaque personne, qui lui sont dues par sa simple qualité d’être humain. »

« La première définition universelle des droits de l’Homme est apparue dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) adoptée en 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies. »

Grâce à la Révolution Française.

Beaucoup de ces droits fondamentaux étaient déjà repris dans la “Déclaration des droits de l’homme et du citoyen” que la Révolution nous a donnée en 1789. Tous les citoyens égaux devant la loi, liberté d’expression, protection de propriété, et tant d’autres sont des acquis de la révolution.

Mais le plus important de cette première déclaration fût la définition des ayants droit: le ‘citoyen’. Auparavant, la plupart des gens en France (et ailleurs) furent des ‘sujets ‘ avec beaucoup de devoirs, mais sans aucun droit !

L’inspiration de cette première déclaration remonte aux philosophes Lumière. Eux sont à l’origine des valeurs de liberté, égalité et fraternité.

 

Libre d’angoisse.

Cela vaut vraiment la peine d’une fois lire cette Déclaration courte de 30 articles. Et ceci devrait être de la lecture et connaissance obligatoire pour chaque politicien, n’importe où dans le monde !

Dans cette constitution de l’humanité on peut lire ceci : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune. Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Tous sont égaux devant la loi. Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial. Devant la persécution, toute  personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays. Toute personne a droit à la propriété. Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques. Toute personne a droit à la sécurité sociale. Droit à la protection contre le chômage. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires. Droit à l’éducation. Droit de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. »

‘Libre d’angoisse’, voilà comment Dag Hammarskjöld, secrétaire-général des ONU de 1953 à 1961 résumait très bien la philosophie des droits de l’homme.

 

Et en pratique….

Partout la Déclaration Universelle est mis sous pression. En théorie chacun la trouve une bonne boussole morale. Mais en pratique, de plus en plus des dirigeants la considèrent comme un torchon embêtant,  contrariant leur politiques nationalistes ainsi que le fondamentalisme du marché…

Une évolution dangereuse…

Faisons une comparaison entre les pays qui respectent le mieux les droits de l’homme et ceux qui sont à la tête du World Happiness Report. Alors les pays Nordiques font des bons scores dans les deux. La Finlande est depuis trois ans le pays le plus heureux. Et aussi le pays où l’inégalité entre les gens est le moindre ! Par hasard ? Y aurait-il un rapport ? Pour info, notre pays continue à dégringoler dans ces classements…

Mais en dehors des pays Nordiques, on commence à poser de plus en plus des questions quant aux valeurs de liberté, égalité et fraternité. Sapant ainsi la démocratie.

Pour illustrer, quelques propos de quelques ‘présidents’ de ce monde avec une boussole douteuse…

  • Je suis pour la torture !’ Jair Bolsonaro (Brésil)
  • Tant qu’il y aura des jolies femmes, il y aura des viols !’ Rodrigo Duterte (Les Philippines)
  • Des réfugiés ne sont pas des humaines. Ce sont des bêtes !’ Donald Trump (EU).

 

Et que ’est-ce que ces dirigeants ‘nobles’ ont de commun ? Ils veulent tous défendre les valeurs chrétiens !! Alors qu’ils sont en fait la plus grande menace de ces valeurs. Ou est-ce que j’ai une compréhension erronée de ces valeurs ?

 

Et en Belgique ?

Le non-respect des droits de l’homme n’est pas un privilège de pays ‘obscures’, même notre pays n’est pas en reste. Pour les nationalistes les droits de l’homme sont un obstacle pour leur politique ‘notre tribu d’abord’ et pour l’exclusion des autres…

Vous n’avez qu’à ouvrir régulièrement les journaux pour lire que notre pays a été rappelé à l’ordre pour des violations des droits de l’homme !

Surtout pour notre politique carcérale, notre politique d’immigration et la hausse de la pauvreté.

Presque un Belge sur cinq vit dans des conditions précaires. En Flandre, le nombre d’enfants en pauvreté ne cesse d’augmenter ! Une honte pour les droits de l’homme, certainement pour un pays ‘riche’ comme la Belgique !

 

Ainsi, Dunja Mijatovic, la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, était fort critique envers notre pays pour la détention des enfants en centres fermés.

Il y a même des parties qui veulent limiter le droit à l’asile !

Et dernièrement Bleri Lleschi, auteur et philosophe se demandait si violer les droits de l’homme était devenu la nouvelle normalité en Belgique !

 

Pas étonnant avec des partis dans le parlement qui chient sur les droits de l’homme…

Le Vlaams Belang était le grand vainqueur des dernières élections. Avec un programme dont 33 points (ceci n’est pas une erreur) violent les droits de l’homme selon une étude de juristes des universités de Gent et Hasselt ! Surtout dans les domaines de la religion, migration, droits sociaux et des droits des inculpés et des condamnés !

Et certains de nos politiciens n’ont pas peur de propos à la Trump. Quelques exemples :

Les droits de l’homme ne sont pas universels !!’ De Roover, chef du groupe parlementaire NVA.  Et moi qui croyait que ces droits valent, par définition pour tout le monde et pas seulement pour son propre tribu !

L’amour pour les droits de l’homme met la démocratie en fer. !’ L’inévitable Theo Francken. Au contraire, les droits de l’homme sont la meilleur garantie à l’encontre des politiciens qui ne regardent pas de si près aux principes démocratiques… Theo je suppose que Albert Camus, lauréat du prix Nobel, doit été ivre mort quand il déclarait que « la démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité ».

Suite à ces propos, Servais Verherstraeten, chef du groupe parlementaire CD&V avançait ‘si on exige des nouveaux venus  qu’ils souscrivent aux droits de l’homme, alors il faut certainement aussi l’exiger des membres du gouvernement.’

100% d’accord avec sa proposition. J’irai même plus loin. Chaque membre du parlement doit souscrire à ces droits et doit en plus confirmer qu’il remettra sa démission en cas qu’il ne tient pas parole ! S’il ne démissionne pas volontairement, il doit être accusé de non tenue de ses engagements contractuelles.

 

Ça m’étonne pas que des partis comme le NVA et le Vlaams belang considèrent les droits de l’homme comme un casse-pied. Les slogans ‘eigen volk’ et l’universalité des droits de l’homme se heurtent de plein fouet. Ce qui m’étonne plus et que je trouve inquiétant est que presque 1 sur deux Flamants votent pour ce genre de partis ! Espérons que plus tard il ne devront de nouveau pas dire ‘Wir haben es nicht gewußt”.

Je termine avec Confucius : ‘le sage va pour l’intérêt général et l’universel, le moins sage pour son propre intérêt et le sectarisme.

Espérons qu’il y a vite une nouvelle génération de politiciens sages… Qui ne tolèrent pas les droits de l’homme avec aversion, mais qui les défendent avec passion !

 

Tags: Belgium; Christianity; French revolution; Human rights; Migration; Nationalism; Political parties; Poverty

Le succès de la droite en Flandre. Pourquoi ?

Le succès de la droite en Flandre. Pourquoi ? 884 612 Lhoëst Jean

En Flandre la droite a le vent en poupe, avec, en conséquence, une détérioration du climat social. Partout les populistes gagnent avec des messages simples et autoritaires. Des opinions catégoriques. Des mensonges et de la haine. De Trump à Dries Van Langenhove, de Bolsonaro à Bart Dewever et Théo Francken.

 

Le vivier de la droite.

Dernièrement le professeur psychologie Alian Van Hiel (Ugent) a encore démontré que des gens avec des aptitudes un peu moindre au niveau cognitif ou émotionnel  (par exemple au niveau empathique) ont une certaine tendance pour la droite. Cet étude a été publié dans la revue professionnelle Emotion.

En effet, des gens avec un IQ un peu moindre, qui se limitent souvent à des ‘oui-non’ se soumettent plus facilement à des meneurs autoritaires (sécurité) et se montrent plus souvent plus hostile à d’autres, les caractéristiques d’une idéologie de droite.

Selon Van Hiel ceci pourrait aussi expliquer pourquoi des messages simples (cfr twitter) qui nient les faits compliqués et qui sèment hostilité envers des autres sont très bien accueillis par une partie de la population.  ‘Nuance, empathie et compréhension ne sont plus à la mode, ni dans les médias, ni dans la vie sociale’

Ses conclusions confirment mon opinion : ‘Au plus bas l’IQ, au plus susceptible on est pour le verbiage démagogique. En effet, au moins d’IQ, au moins de connaissance et d’esprit critique qu’on a pour découvrir les boniments des ‘prophètes’ populistes.’ (voir mon livre ‘Hoe lang blijven we nog domme ganzen’).

‘Wir haben es nich gewusst

Sauf s’ils s’ agiraient tous d’idéalistes qui préfèrent l’intérêt de leur région à leur propre intérêt, je ne peux autrement pas comprendre comment des gens peuvent voter contre leur propre intérêt.  L’histoire et le présent démontrent à suffisance que des parties de droite ne sont jamais les meilleurs avocats de l’intérêt général. Elles sont avant tout les gardiens de l’ordre actuel et les serviteurs du fondamentalisme économique. Qui devra payer les pots cassés des cadeaux fiscaux aux entreprises et happy few du dernier gouvernement de droite ? Comment va-t-on s’acquitter des dettes (nécessaires) faites pour vaincre le coronavirus ? J’espère qu’un jour on ne devra pas dire une nouvelle fois ‘Wir haben es nich gewusst’?

Attention, ces remarques ne signifient évidemment pas que chacun qui est un peu moins doué vote à droite, ni que tous les gens de droite sont des cons. Il y a d’ailleurs des gens très malins et/ou très riches qui votent à droite, souvent par propre intérêt. En effet, la droite est le meilleur garant du régime actuel, de l’ empêchement d’un système fiscale plus équitable et de la suppression progressive du système social (sauf dans les crises évidemment).

Ainsi, une connaissance à moi (décédé entretemps), un Wallon futé et riche avait beaucoup de sympathie pour un parti nationaliste Flamand parce ‘qu’il y avait moyen de faire des bons deals avec eux’…

“Conservatives are not necessarily stupid, but most stupid people are conservatives… ”  John Stuart Mill  (1806 – 1873) Engels filosoof en econoom

Pourquoi une telle progression?

La dernière grande invasion des idées de la droite datait d’avant la seconde guerre mondial. Mais depuis les années 1980’ on connait un nouveau revival.

Il y a plusieurs raisons pour cette croissance, raisons qui se renforcent mutuellement :

  • Un monde beaucoup plus complexe. Un néolibéralisme déraillé avec à la fois une globalisation et une individualisation sont pour beaucoup difficile à comprendre et une source d’angoisse, d’inquiétude de d’insécurité. Prenez par exemple la sécurité d’emploi, qui s’ est vaporisée au fil du temps. Un job pour la vie n’existe plus. Certains sont même contraints à plusieurs jobs à la fois pour survivre. Beaucoup ont le sentiment de ne pas profiter du progrès ou que les immigrants prennent un trop grand morceau du gâteau. Et des gens qui se sentent mal dans leur peau cherchent sécurité et des boucs émissaires. Choses que les populistes de ce monde leurs promettent et donnent avec des slogans simples et creuses. L’insécurité est le bouillon de culture idéale pour la droite.
  • Le dépérissement des grands hommes d’Etat qui savaient rassembler et dépasser la magouille politique. Aujourd’hui les dirigeants sont remplacés par des chamailleurs et populistes sans scrupules. Des bedeaux et des twitteurs qui ne réfléchissent pas plus loin que leur propre intérêt, voir maximum celui de leur parti. Et qui aiment polariser. Ils utilisent leur sifflet pour chiens pour attirer un maximum de personnes naïves et mal informées. Avec des slogans creuses tel que ‘America first’ ou ‘ Eigen volk eerst’. Un des twitteurs le plus connu du pays écrivait même que ‘les gens votent pour 80% de façon émotionnelle et pour 20% rationnel’ et il n’hésite pas à l’exploiter sans aucune gêne ! ‘Je poste des tweets, donc je suis un bon politicien!’
  • Les médias sociaux. Un monde de rêve pour des messages courts sans contenu et des opinions catégoriques (like, don’t like). Chacun peut y tremper sa plume dans le fiel sans réflexion préalable ! Un monde sans nuances. Un monde avec beaucoup de points d’exclamation, et peu de points d’interrogation ! Un monde de rêve donc pour de populistes de toute sorte pour propager leur messages vite et à grande échelle. Avec des messages dont le seul vertu est qu’ils ‘resonnent bien’. Vrai ou faux n’a pas d’importance. En Flandre les partis nationalistes dépensent des millions pour propager leurs futilités via les réseaux sociaux.
  • Les réformes d’Etat successifs qui ont fait un bordel de la gestion de notre petit pays. Un fractionnement désespéré avec trop de gouvernements, trop de niveaux de gestion, trop de ministres, etc. Un foyer de boucs émissaire et de méchants au grand bonheur des partis de droite.
  • Et finalement d’autres évolutions telle que le dépérissement des valeurs chrétiennes. Les médias classiques qui répètent les messages populistes sous l’ influence de leur propriétaires et des audimats. Le vieillissement. Migration et terreur.

 

 

Droite/Gauche ; Gouvernement Michel 1 ; Fondamentalisme du marché ; Populisme ; Rassembler/diviser ; Réforme d’état ; Leader politique ; Réseaux sociaux, Média.

Vive Marianne!

Vive Marianne! 652 545 Lhoëst Jean

Je suis un fan de Marianne.

Elle est l’icône de la France et de la Révolution Française. Révolution qui a éclatée en 1789, dura 10 ans, exigea des milliers de morts et … abolissait finalement  l’Ancien Régime.

Elle fût un moment important dans l’histoire de l’humanité et un des plus grands bouleversements idéologiques. Elle changea définitivement la France, l’Europe et plus tard le monde entier.

Victor Hugo la considère comme « le plus puissant pas du genre humain depuis l’avènement du Christ. »

Je le comprends parce qu’elle a aboli l’Ancien Régime et lancé l’ordre mondial actuel.

Elle mettait donc fin à la société de classes, à la puissance absolu du roi, aux privilèges, au paradoxe fiscale, à la dispersion régionale, au pouvoir spirituel, etc. A partir de ce moment tous les gens devenaient des citoyens avec des droits et devoirs, tous égaux devant la loi. Et chacun était soumis à des impôts et devait payer sa part équitable (allez, c’était quand-même le but…)

 

La raison de la révolte du peuple.

Depuis des siècles le roi, la noblesse et le clergé vivaient dans un luxe inconnu, profitaient de toutes sortes d’avantages et de privilèges sans payer des impôts! Le reste de la population payait les frais et vivait en pauvreté sans aucuns droits.

Fin 18e siècle la population avait marre de cette injustice fiscale et sociale, et cette colère allumait la révolution. 

En 1789, des mauvais moissons et la famine résultante étaient l’étincelle pour engendrer la révolte. Les sans-culottes prenaient les armes et renversaient l’Ancien Régime.

Les sans-culottes étaient des paysans et ouvriers. On les nommait ainsi pas parce qu’ils ne portaient pas de pantalon, mais bien parce qu’ls ne pouvaient pas se permettre des culottes (pantalons courtes) et des bas de soie, le symbole vestimentaire de la noblesse.

Toutefois, les philosophes Lumière du 18e siècle étaient les vrais instigateurs de la révolution. Leurs idées dévoraient l’ordre. Voltaire, Montesquieu et Rousseau s’interrogeaient sur le pouvoir absolu du roi, le bordel institutionnel et l’influence de l’église. Pour eux, l’Ancien régime bloquait tout progrès.  Ils plaidaient pour liberté, égalité, fraternité, pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat ainsi que pour la souveraineté populaire, etc.

 

 

Merci Marianne pour ce que vous nous avez apporté…

 

Même aujourd’hui Marianne détermine encore notre société.

 

Elle nous a laissé une boussole morale fantastique : liberté, égalité et fraternité. On aura eu un meilleur monde depuis déjà très long temps si les politiciens emprunteraient ce boussole…

Et elle nous donna des droits : « la déclaration des droits de l’homme et du citoyen ». Tout le monde égal pour la loi, liberté de pensée, protection de propriété, et tant d’autres.

Elle lança la bonne gouvernance. Fini le système féodal, fin au mosaïque de petites régions, chacune avec ses propres règles. Elle unissait la France avec une législation et un système juridique.

Elle a introduit le système métrique, la séparation église-état, le bicamérisme (parlement et sénat), le drapeau Français, etc. Elle a mis les premières pas pour une égalité entre femmes et hommes.

Et ne pas oublier, mesdames, messieurs que c’est à elle qu’on doit le droit de divorce…

Elle nous donna des nouveaux mots tels due le concept droite/gauche dans la politique, des mots comme vandalisme et terreur, le guillotine, le quatorze juillet, etc.

 

Et la Révolution fût le début du progrès énorme de notre prospérité. Des gens libres et un marché uni, des atouts majeurs pour le développement de l’industrie et du commerce…

 

 

# Révolution Française