Activer les parlementaires.

Activer les parlementaires.

Activer les parlementaires. 1843 953 Lhoëst Jean

Beaucoup de personnes déversent leur mépris sur les chômeurs. Mais est-ce qu’on ne devrait pas plutôt déverser notre mépris sur nos politiciens? On les élit et paye, et ils refusent maintenant depuis des mois – et certains en toute connaissance de cause – de faire leur job !

Et juste ces fainéants ont encore le culot de vouloir activer les chômeurs. Ils feraient mieux d’activer eux-mêmes ! Leur refus de travailler nous coûte et nuit beaucoup plus que les chômeurs.

 

Des chômeurs, pas de pitié, mais des sanctions svp !

Les chômeurs, et certainement ceux d’origine étrangère en voient de toutes les couleurs de nos jours. Trop souvent on les considèrent comme des fainéants qui profitent du système.

Est-ce que le chômeur en question a eu une chance réelle sur le marché du travail ? Est-ce que le critères auxquels il faut répondre ne sont pas trop sévères, en donc pas atteignables pour beaucoup ? Allons donc, toutes ces questions et nuances ne sont pas nécessaires. Sanctionner et rien d’autre (jusqu’au moment qu’ils deviennent eux-mêmes au chômage).

Dernièrement j’ai lu l’histoire d’un docteur Syrien en littérature Française. Il ne trouvait pas d’emploi comme prof en Français en Flandre, soi-disant parce que son Néerlandais n’était pas assez bon. Alors qu’il y a une pénurie de profs en Français. Allez comprendre ! Est-ce qu’il faut sanctionner ce bonhomme pour la petitesse des autres ?

 

Activer les chômeurs.

Oui donc. Un de nos (trop) nombreux gouvernements veut sanctionner des chômeurs qui n’ont pas trouvé de boulot endéans un certain délai. Passé ce délai, leur allocation de chômage sera réduite et ils seraient même obligé de faire du service communautaire ! Activer donc, que resonne mieux que sanctionner.

Je pourrais encore le comprendre si le gouvernement aurait fait tout pour lui trouver un emploi convenable et à une distance raisonnable de son domicile. En effet refuser un tel emploi sans raison convenable, pourrait, pour moi entrainer des sanctions….

 

Activer le parlement.

Nous voilà déjà plus d’un an sans gouvernement et la formation d’un nouveau gouvernement traîne en longueur. Une farce délirante et le parlement ne fait rien d’autre que regarder.

La mauvaise volonté de gouverner est indéniable. Un ou autre politicien nationaliste se vantait déjà avant les élections d’un ton pince-sans-rire : « L’ingouvernance de notre pays n’est pas un problème, tant que cela nous arrange ! » C’est clair, non ?

Grand temps d’activer ce parlement tire-au-cul.

Chers politiciens, sois si sévère pour vous-même que vous êtes pour le citoyens en bas de l’échelle sociale svp. Ceci vous grandissait et améliorait votre crédibilité. En plus, donner soi-même le bon exemple est un moyen très efficace pour réussir de changements peu populaires…

Est-ce que je peux vous demander dès lors d’introduire la législation suivante svp :

  • S’il n’y a pas de gouvernement trois mois après les élections, alors tous les parlementaires perdent leur allocations parlementaire et de dépenses et retombent sur une allocation de chômage.
  • S’il n’y a pas de gouvernement six mois après les élections, alors l’allocation de chômage sera diminuée et tous les parlementaires devront faire du service communautaire.

Chers politiciens, j’espère qu’il y aura une très grande majorité pour introduire cette loi. En somme, il s’agit de la même chose de ce que vous voulez imposer au citoyen !

Et crois moi, les formations de gouvernent serait sensiblement accélérées !

 

Tags :  Chômage         Parlement        Formation de gouvernement              Activer